FLASH INFOS

Un congrès international sur la diplomatie culturelle organisé à l’initiative du Maroc

Share

E-CONSULAT – Les travaux d’un congrès international sur la diplomatie culturelle, organisé par le Maroc, se sont ouverts, lundi à Santiago du Chili, sous le thème « La diplomatie culturelle comme pont du dialogue entre les civilisations ».

Ce conclave international, organisé par le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations et l’ambassade du Royaume du Maroc au Chili, a réuni lundi à Santiago et mardi à Valparaiso, une pléiade d’universitaires, de chercheurs, de diplomates et de politiques autour de la thématique de la diplomatie culturelle, qui est, selon ses initiateurs, un moyen de faire connaître l’image de chaque pays et son patrimoine culturel, tant au niveau international que national et régional. Selon les organisateurs, cette conférence a été l’occasion de rassembler une brochette de chercheurs et de spécialistes pour discuter des différents aspects de la diplomatie culturelle, de son rôle dans le monde actuel, des défis auxquels elle est confrontée ainsi que du partage des connaissances, des expériences et des idées futures.

Cette rencontre se veut aussi l’occasion de proposer de nouvelles perspectives pour la diplomatie culturelle, les relations internationales et l’histoire et la culture.                      Les interventions se sont articulées autour plusieurs grands thèmes, dont « La diplomatie culturelle comme art du dialogue entre différentes civilisations », « Les relations internationales et leur rôle dans la diplomatie culturelle », « Le rôle de la diplomatie culturelle dans la prise de positions entre le monde arabo-musulman et l’Amérique latine », « La culture comme source de diplomatie culturelle », « Le rôle des institutions diplomatiques dans la transmission du patrimoine culturel des pays » et « La traduction comme instrument fondamental de la diplomatie culturelle ».

Plusieurs personnalités ont participé à ce congrès mondial dont Jaime Vatter Gutiérrez, le recteur de l’Université Santo Tomas de Santiago du Chili, l’ambassadeur d’Argentine au Chili, José Octavio Bordón et l’ambassadeur du Salvador au Chili, Victor Manuel Valle Monterrosa, et Abdellatif Limami (Université Mohammed V, Rabat), Roberto Lafontaine Infante, directeur de l’Institut Confucius Centre régional pour l’Amérique latine à Santiago du Chili et Moulay Ahmed El Gamoun (Université Mohamed 1er, Oujda).

Y ont pris également part Juan José Vagni (Université nationale de Córdoba, Argentine), Roberto Poblete (Acteur, réalisateur, professeur et ancien député), Maricruz Gómez de la Torre (Université du Chili, Santiago) et Hassan Boutkka (Université Hassan II, Casablanca).

Moâd ROCHDI

 

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*