FLASH INFOS

Sciences une 1ère : Une revue marocaine intègre le célèbre Scopus

Share

eConsulat – La version en langue anglaise de la Revue marocaine de chimie (Moroccan Journal of Chemistry, MJC), une revue web spécialisée relevant de l’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda, a été ajoutée récemment à la base de données internationale de référenciation des périodiques scientifiques Scopus.

MJC, qui a déjà été référencés par la base de données Web of Science, devient ainsi la première revue scientifique maghrébine à bénéficier de cette double indexation, ce qui représente une consécration pour le département de chimie de la Faculté des sciences de l’UMP et pour la recherche scientifique marocaine en général.

Dans une déclaration, le professeur Belkheir Hammouti, éditeur en chef de MJC, a souligné l’importance de l’ajout de cette revue, publiée depuis 2013, à la base de données internationale Scopus qui couvre la majorité des périodiques scientifiques du monde.

Il a rendu hommage à cette occasion à l’équipe de chercheurs de MJC, à leur tête le professeur Ahmed Chetouani, notant que l’accès à ces bases de données va donner une visibilité internationale à l’UMP et au Maroc auprès des instances scientifiques.

«Les auteurs qui publient sur des revues indexées ont la possibilité de voir leurs papiers référencés sur ces bases de données, et par conséquent bénéficient de points dans les classements internationaux, dans les soutenances de thèses et les habilitations universitaires», a expliqué Hammouti, ajoutant que cette indexation est de nature à donner un coup de pouce à la recherche marocaine à l’échelle africaine, arabe et internationale.

Il s’agit d’un motif de fierté pour la région de l’Oriental, le ministère de tutelle, l’UMP et l’équipe de MJC, ainsi qu’une source d’encouragement pour les autres revues scientifiques marocaines, a-t-il estimé, relevant l’importance de ces supports qui permettent de publier les travaux des chercheurs marocains, en particulier les recherches qui concernent des produits et des thèmes typiquement marocains et qui ne peuvent être publiés par des revues internationales.

Le professeur a également mis l’accent sur le rôle joué par l’Institut marocain de l’information scientifique et technique (IMIST), relevant du Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), dans le développement et l’hébergement des revues scientifiques électroniques marocaines à travers sa plateforme (https://revues.imist.ma/) et ce, dans le cadre de la valorisation et la diffusion de la production scientifique marocaine.

Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*