FLASH INFOS

Respirateur ‘‘100% marocain’’ : Le designer marocain Hicham Lahlou fait don du design

Share

eConsulat – Le designer marocain Hicham Lahlou a annoncé qu’il a fait don du design au respirateur 100 % marocain. “Fin mars, en plein début de la crise Covid-19, Hicham Lahlou accepte avec joie et solidarité, pour soutenir à son humble niveau l’élan national, la lutte et les efforts contre la pandémie, de faire don du design extérieur (design de produit et industriel) et du branding (identité visuelle qui identifie le produit par un sigle ou une marque) qu’il conçoit et développe avec son équipe afin de répondre aux exigences du projet pendant plusieurs semaines avec le collectif de chercheurs, ingénieurs, industriels et médecins avec l’appui du ministère de l’Industrie du Royaume du Maroc”, indique mardi un communiqué du designer.

Dans l’optique d’intégrer le design dans le processus créatif et industriel, à l’instar d’autres initiatives qui ont vu le jour comme aux quatre coins du monde comme le ‘‘Covid19DesignChallenge’’, le Maroc s’est positionné comme un véritable modèle en Afrique, en particulier avec l’élaboration d’un respirateur aux normes dont l’ingénierie et le design ont été étudiés en profondeur afin de répondre aux besoins de la situation, relève-t-on de même source. Ces efforts ont permis au collectif de développer les premiers prototypes et processus industriels du design extérieur ou design de produit industriel qui accueille toute la technologie, machinerie et systèmes qui constituent le respirateur 100% marocain en partant du concept jusqu’à la fabrication en série avec des modèles opérationnels et disponibles pour les hôpitaux, fait savoir le communiqué, soulignant que Hicham Lahlou s’est principalement occupé de l’élaboration d’un design adapté aux différentes pièces conçues par les industriels en dessinant la coque extérieure, l’identité de la marque ainsi que les différents détails qui constituaient le projet.

Cette démarche prouve encore une fois que le design a parfaitement sa place dans l’écosystème économique et industriel du Royaume, et qu’il est impératif de l’intégrer dans le processus de la nouvelle vision du Maroc qui vise à industrialiser une grande partie des produits manufacturés dans tous les secteurs d’activités avec un Design Made in Morocco incluant tous les savoirs faire marocains, selon la même source. “Designer et produire des produits aux normes marocaines et internationales, exportables avec une forte valeur ajoutée mettant en valeur nos compétences locales. Ainsi le Maroc au même titre que toutes les nations qui ont déjà intégré le design en tant que levier dans leurs systèmes économiques”, fait observer le communiqué. Aussi, ne pas oublier le volet formation afin de rattraper le retard car, à ce jour, aucune formation universitaire ne dispense le design du bachelor, en passant par le master jusqu’au PHD, avec toutes les disciplines design comme le design de produit, industriel, interactif… et également le design management dans les universités et écoles de business à l’instar de l’Inde, la Corée du Sud, la Turquie, le Brésil, la Chine qui le font depuis plus de 30 ans, précise-t-on.

Et d’ajouter que le collectif rassemble plus de 20 entreprises des secteurs de l’ingénierie, de l’aéronautique, de l’automobile et de l’électronique qui ont participé au développement de ce respirateur, dont des leaders sur les segments de l’usinage de précision de pièces de réacteurs aéronautiques, de la fabrication de moteurs/automates industriels ou de la production électronique, notamment pour l’industrie médicale : SERMP, AVIARAIL, PILLIOTY, CROUZET, VALTRONIC, OB ELCTRONIC, EFOA, TRONICO, EXXELIA, SIVITA, ENGIE, PSA, HALMES UMPM, FT2A, CTPC, CETIM Maroc DEVELOPPEMENT, CERIMME, CETIEV, INPT, Université Mohammed 6 polytechnique, GIMAS, CE3M, FENELEC, LEADER MAROC, AMC, Hicham Lahlou Designer + Team. L’ensemble des industriels ayant participé à la production de ces respirateurs le font sans bénéfice, à prix coûtant, et en offrant l’intégralité des coûts de recherche et développement, gage de contribution à l’effort national de lutte contre le COVID 19″, conclut le communiqué.

Moâd ROCHDI

 

 

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*