FLASH INFOS

Le Forum d’affaires Maroc-France se tiendra finalement les 3 et 4 novembre à Laâyoune

Share
E-CONSULAT – Initialement programmé lors du mois de mai dernier, le Forum d’affaires Maroc-France se tiendra finalement dans la ville de Laâyoune les 3 et 4 novembre prochain.
La Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra lancent le Forum d’affaires Maroc-France à Laâyoune.  Celui-ci constituera un espace propice pour créer un lieu de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu avec une approche gagnant-gagnant.
Ce Forum permettra aux participants de rencontrer les acteurs institutionnels et les principaux acteurs économiques, identifier des partenaires potentiels, initier des courants d’affaires, aborder les aspects juridiques, financiers, fiscaux, réglementaires et logistiques, et s’informer sur les opportunités d’investissements de part et d’autre.
Les objectifs de ce Forum sont de créer un lieu de rencontres, de promouvoir la région de Laâyoune-Sakia El Hamra auprès des opérateurs économiques français et marocains, et également accompagner les entreprises dans leur développement en matière d’investissements, de partenariats et d’échanges commerciaux.
Au programme de cet événement de deux jours, des conférences, des déjeuners et des dîners networking, des rencontres B to B et des visites aux sites industriels et projets socio-économiques de la région.
Selon la CFCIM, le choix de cette ville pour abriter ce forum n’est pas fortuit, cette région nourrit de grandes ambitions. Dans ce sens, le programme de développement régional (PDR) qui s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud prévoit une enveloppe budgétaire de 43 milliards de dirhams qui sera consacrée à l’amélioration de l’attractivité de la région. Ce portefeuille de projets permettra à moyen terme le désenclavement de la ville de Smara, l’émergence de la métropole de Laâyoune, le renforcement de la compétitivité logistique et industrielle de niveau international, l’amélioration de la connectivité électrique et informatique, ainsi que la valorisation durable des ressources naturelles.
La région de Laâyoune-Sakia El Hamra dispose pour cela de nombreux atouts : une grande facilité de mobilisation du foncier dédié à l’investissement, un fort potentiel d’intégration interrégionale et une fiscalité basée sur une exonération tacite. Des dizaines de projets relatifs à la formation et à la recherche qui visent l’amélioration de l’employabilité de la population locale y sont lancés.
Ainsi, cette région s’efforce de se positionner en tant que hub africain et liaison avec l’Europe. Son rôle consistera à satisfaire la demande extérieure en accélérant sa montée en gamme dans l’offshoring multisectoriel.
Pour rappel, la CFCIM est dotée d’une antenne à Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, pour promouvoir les atouts de la région auprès des investisseurs, notamment français et marocains, et d’accompagner les opérateurs économiques dans la région. Forte d’une présence d’environ 105 ans au Maroc, la  CFCIM est la première Chambre française de commerce et d’industrie à l’étranger.
Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*