FLASH INFOS

Exclusif : la nouvelle force de frappe de Hammouchi, patron de la police et du renseignement

Share

eConsulat – Les efforts de modernisation de Abdellatif Hammouchi, le patron de la police marocaine (DGSN et DGST), commencent à donner leurs fruits, mais sur un registre autrement plus sensible.

Il s’agit de la lutte contre la cybercriminalité et les délits qui y sont liés et qui donnent des insomnies à toutes les polices du monde.

Ne voulant rien laisser au hasard, et dès son arrivée à la tête de la DGSN (mai 2015), le jeune patron de la police marocaine s’est investi à fond dans cette «niche».

Aujourd’hui, la DGSN est doté d’un laboratoire d’analyses des traces numériques qui met ses compétences au service des entreprises nationales comme au service du simple citoyen en ce qui concerne la cybercriminalité (arnaques en ligne, extorsion, piratage…).

Quand, récemment, un groupe de sociétés nationales ont été assaillies par des attaques depuis l’étranger, c’est ce laboratoire de la DGSN qui est entré en jeu et avec des résultats probants, affirment nos sources.

Cette expérience au niveau central a été élargie au reste du pays avec l’installation, à ce jour, de six centres régionaux d’analyses des traces numériques dans les grandes villes du royaume.

Et pour faire face aux défis que pose la cybercriminalité, Abdellatif Hammouchi ne regarde pas à la dépense.

Outre le fait de recruter la crème des ingénieurs lauréats des grandes écoles, la DGSN a fait une extraordinaire mise à jour en acquérant ce qu’il y a de mieux comme technologies sur le marché mondial.

Donc au Maroc, comme depuis l’étranger, réfléchissez bien avant d’essayer un coup tordu assis confortablement derrière vos écrans !

Les cracks de Hammouchi vous ont à l’œil.

Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*