FLASH INFOS

Essaouira célèbre l’inscription de la musique gnaoua par l’Unesco

Share

eConsulat Des dizaines d’artistes ont défilé, ce week-end, au rythme des tambours et castagnettes de fer, dans les rues d’Essaouira, dans le sud du Maroc, pour célébrer l’inscription de leur musique gnaoua au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Figures acrobatiques, musique lancinante et costumes multicolores : des dizaines d’artistes ont défilé, le 14 décembre, au rythme de leurs tambours et castagnettes d’acier dans les rues d’Essaouira, dans le sud du Maroc, pour célébrer l’inscription de leur musique gnaoua au patrimoine immatériel de l’Unesco.

La reconnaissance officielle de l’Unesco, annoncée le 12 décembre, est « une consécration de l’engagement pionnier d’Essaouira » pour la sauvegarde de cet art, se félicite André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI et président d’une association très active ayant fait de la culture un vecteur de développement de la ville.

Carrefour de plusieurs civilisations, l’ancienne Mogador est le berceau de la culture traditionnelle gnaoua. C’est dans cette citadelle bleue et blanche, accrochée à une presqu’île rocheuse au bord de l’Atlantique, qu’est organisé depuis 1997 un festival de musique gnaoua qui attire des flots de fans du monde entier chaque début d’été. Pour les organisateurs du festival, l’inscription de l’art gnaoua au patrimoine immatériel de l’Unesco est « une formidable reconnaissance ».

Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*