FLASH INFOS

ALERTE : NOTE DE SERVICE AUX DIPLOMATES MAROCAINS

Share

eConsulat – Les fonctionnaires des ambassades et les chefs des missions diplomatiques et centres consulaires à l’étranger ne bénéficieront pas, cette année, des mutations. L’opération a été annulée.

El ministro de Asuntos Exteriores de Marruecos, Nasser Bourita

En attendant la fin de la crise du Covid-19, les diplomates marocains à l’étranger devront rester à leur poste. Il n’y aura donc pas, pour le moment, de mutations. En effet, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération vient d’annuler l’opération de cette année, rapporte le quotidien. La mesure concerne toutes les ambassades et missions diplomatiques et consulaires à l’étranger.

La direction des ressources humaines au ministère vient d’adresser une note de service à tous les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques et de centres consulaires pour leur indiquer que les mutations annuelles des fonctionnaires pour l’année 2020 seraient reportées à l’année prochaine, à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19. Le mouvement des consuls, qui devait avoir lieu normalement en septembre prochain, a également été reporté pour les mêmes raisons.

Cependant, en ce qui concerne les consuls généraux, ce mouvement sera maintenu et prendra effet à la même date, c’est-à-dire en septembre, sauf que sa mise en œuvre se déroulera au cas par cas et selon la situation du pays concerné. Cela dit, la situation administrative et financière des fonctionnaires affectés aux différentes missions diplomatiques et consulaires ne sera pas affectée par cette décision. Ceux qui sont restés au même poste pendant une durée de cinq ans ou de huit ans verront leur situation régularisée, avec effet rétroactif, dès que possible. Il en est de même pour les fonctionnaires qui devaient rejoindre l’administration centrale du ministère. 

Les procédures de mutations ou de mouvement des fonctionnaires et diplomates seront régularisées dès 2021. Et cela vaut aussi bien pour les mutations ordinaires qu’extraordinaires. Cette décision a été prise eu égard à la situation exceptionnelle que traversent, actuellement, tous les pays du monde. Les frontières sont fermées et les déplacements internationaux sont quasiment impossibles. De plus, personne ne sait combien de temps durera cette situation.

Pour préserver la stabilité professionnelle et familiale de ses fonctionnaires et pour éviter toute perturbation du cursus scolaire de leurs enfants, le ministère a décidé de surseoir aux mutations durant toute l’année en cours. La direction des ressources humaines du ministère se limitera, cette année, à quelques affectations de fonctionnaires aux centres consulaires qui souffrent d’un manque important de ressources humaines. Mais cette opération ne sera menée à terme que lorsque les conditions des pays d’accueil le permettront.

Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*