FLASH INFOS

Court passage du Consul SEMLALI à Paris

Share

E-CONSULAT – Depuis son retour au Consulat du Maroc à Paris, M. Semlali a été un consul contesté que Bienvenu. D’ailleurs, jamais le Consulat du Maroc à Paris  n’a connu de telle dissensions que depuis sa nomination comme consul, après avoir occupé au sein de ce même Consulat le poste de vice-consul et été nommé Consul à Colombes.

On peut dire que M. Semlali est ce qu’on peut qualifier de « joker des Consulats » car il est d’or et déjà nommé au poste du Consul du Maroc à Dijon lui qui n’a jamais était un diplomate de carrière et qui est entré au service du ministère des Affaires Etrangères autant que détaché du Ministère des finances.

Le Consulat du Maroc à Paris, n’a jamais connu une telle sobriété que depuis son passage, cependant nous n’avons  enregistré aucun événement majeur célébré par le Consulat et ou à travers le tissu associatif. Faut-il penser ici que  l’expérience qu’il a eu à Colombes avec la société civile avait laissé à Semlali un goût amer (Chat échaudé craint l’eau froide)?

Nous osons espérer que le nouveau Consul du Maroc à Paris Monsieur Mustapha El Bouazzaoui, qui occupe le poste actuel de Directeur au Département du Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, redorera le blason du Consulat Général du Maroc à Paris. Dans tous les cas, nous nous lui exprimons notre disposition à lui prêter main forte pour y arriver.

Bon vent Semlali et sans rancune puisque tout est permis malgré le discours de Sa majesté du  29 juillet 2017.

Nous pouvons mettre au point le plus efficient des modèles de développement, les meilleurs plans et les stratégies les plus pointues. Mais :

-sans un changement des mentalités,

-sans une administration dotée des meilleurs cadres,

-sans partis politiques faisant appel aux élites les plus qualifiées pour la gestion des affaires publiques ; et

-faute d’un esprit de responsabilité et d’engagement civique,

Nous ne pourrons pas concrétiser Notre vœu : voir tous les Marocains bénéficier des conditions d’une vie libre et digne. 

Moâd ROCHDI

Comments

comments

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*